Les traitements et la prévention du VIH

Les médicaments antirétroviraux (ARV) sont utilisés par des gars séropositifs comme par des gars séronégatifs comme moyen de contrôler le VIH et d’en réduire la transmission.

De nos jours, ceux qui travaillent dans le domaine du VIH soulignent que le recours aux médicaments antirétroviraux (ARV) fait partie intégrante de la réponse mondiale au VIH. treatment_treatmentprevention_hivcarefrLes gars séropos prennent des antirétroviraux pour maintenir une bonne santé, ce qui a aussi pour effet de réduire leur charge virale ainsi que le risque de transmission. De plus, certains gars séronégatifs prennent eux aussi des ARV (sous forme de PrEP ou de PPE) afin de prévenir l’infection au VIH.

Comment les traitements pour les gars séropositifs peuvent-ils jouer un rôle préventif? Chez un gars séropositif, la thérapie antirétrovirale réduit sa charge virale, ce qui réduit la probabilité de transmettre le virus aux autres. Plus il y a de gars qui ont une charge virale indétectable ou faible, moins le VIH risque de se transmettre.

Les traitements contre le VIH sont aussi employés par des gars séronégatifs qui veulent bloquer le processus de réplication du VIH. Quand cette stratégie est utilisée à long terme à titre préventif, on parle de PrEP. Il est aussi possible d’y avoir recours seulement à la suite d’un contact possible avec le VIH : il est alors question de PPE. Ces dernières années, de nouvelles données ont démontré que l’usage d’ARV par les gars séronégatifs pouvait réduire la transmission globale du VIH.

Même si le VIH fait encore l’objet de certaines incompréhensions dans la communauté gaie, de plus en plus de gens reconnaissent que le recours aux traitements contre le VIH par les hommes gais, quel que soit leur statut VIH, joue un rôle clé dans la prévention du VIH sur tous les plans.

On t’invite à consulter les feuillets d’information préparés par CATIE au sujet des traitements, de leur usage à titre de stratégie de prévention, de la charge virale et de la transmission du VIH.